Page d'accueil du site
Affichage du menu pour petit écran (smartphone)
L'âne
Page précédente
Page suivante

L’âne

Avant d’acquérir un ou plusieurs ânes, demandez-vous si vous avez le temps et l’envie de vous occuper pendant des années de ces animaux, de les soigner et de leur procurer le mouvement indispensable.

Parlez-en aussi avec vos voisins. Les ânes ont un organe vocal impressionnant. Leurs braiments peuvent provoquer des conflits avec les voisins. Outre les voix, les odeurs peuvent aussi être a source de problèmes.

Enfin, n’oubliez pas que les ânes produisent du fumier. Qu’en ferez-vous? Pouvez- vous utiliser leur crottin ? Avez-vous sinon quelqu’un qui vous en déchargera ?

Les ânes sont des animaux qui ont besoin de compagnie et ne doivent pas être laissées seuls. Il faut qu’ils fassent partie d’un groupe comprennent un deuxième âne, un poney ou éventuellement un cheval.

Les ânes doivent avoir accès en permanence à une écurie sans courant d’air ou à un abri avec un sol dur. Il faut qu’ils disposent également d’un endroit sec et en plein air lorsqu’ils ne sont pas au parc.

L’alimentation d’un âne doit tenir compte du fait que cet animal vivait à l’origine dans des steppes et les régions semi désertiques. Avec leurs herbes grasses et riches en albumine, nos prairies sont susceptibles de les rendre malades. Selon la saison et la taille de l’animal, on limitera sa sortie au parc à quelques heures par jour. Une attention particulière doit être accordée si les ânes pâturent avec des vaches ou des moutons. En effet, ces derniers peuvent leur transmettre par leurs excréments la douve, u parasite qui envahit le foie. Lorsque ce parasite migre vers l’âne, ce dernier peut en mourir si un traitement vétérinaire n’est pas entrepris à temps. La nourriture de base de l’âne est le foin. Il doit provenir d’une coupe tardive (plus ligneuse) et être de bonne qualité. Le regain ne convient pas.

Les ânes ont besoin de cellulose. Ils la trouvent dans les écorces et dans le bois. Pour cette raison, il est important qu’ils aient de temps é autre une branche ou un rameau de noisetier, de bouleau, de saule à ronger. Les ânes adorent le pain sec. Comme il est riche, il peut leur être nuisible. On veillera donc à ne le leur donner qu’un toutes petites quantités. Les ânes ont chaque jour besoin d’eau propre et fraîche (pas d’eau de pluie). On veillera également à ce qu’ils aient toujours une pierre à sel à disposition.

Les pieds des ânes demandent des soins particuliers. Il faut les faire parer tous les deux à trois mois par un maréchal-ferrant. Si l’âne a suffisamment de mouvement, s’il dispose de sols durs et pas seulement de prés tendres et s’il est correctement nourri, ses sabots resteront sains et solides et il ne sera pas nécessaire de les ferrer.

Les ânes devraient être vaccinés une fois par an contre le tétanos et la grippe équine. En outre, il convient de les vermifuger deux à trois fis par an. Pour prévenir une forte infestation par les vers, leur pré sera régulièrement entretenu. L’écurie et le parc devraient être nettoyés chaque jour. Le pré devrait être nettoyé chaque semaine.

La croissance des ânes se termine vers l’âge de sept ans. Il convient de ne pas les faire travailler avant quatre ans.

Il va de soi que seuls des animaux sains et ayant atteints la taille adulte peuvent porter la charge maximale. Outre la taille de l’âne, il faut tenir compte de sa constitution osseuse pour sa capacité de transport.

La Charge qu'un âne peut porter dépend de la taille de l'animal:

Âne nain

90 à 105 cm

jusqu'à

50 kg

Âne domestique

106 à 120 cm

jusqu'à

63 kg

Grand âne

plus de 121 cm

jusqu'à

76 kg

La capacité de trait d’un âne dépend de son poids, de son état de santé, de son plaisir à travailler et de l’état de la route.

Les ânes attelés ne devraient pas tracter plus d’une fois et demi le poids de leur propre corps.

 

Amis des ânes - Jacob et Marguerite Geiser

CH-2333 La Chaux d'Abel

Tél. 032 961 16 31 / 079 286 31 92

 

Page précédente Amis des Anes - Attelages pour fêtes ou balades touristiques Haut de page