Page d'accueil du site
Affichage du menu pour petit écran (smartphone)
Les Amis des Anes
Page précédente
Page suivante

Amis des ânes

Elevage et animations tourisme
La Chaux-d'Abel - Franches-Montagnes - Jura Suisse

Attelages pour vos fêtes anniversaires mariages ou balades touristiques en famille
Expositions foires et manifestations
Services conseils pension achat vente d'ânes ou mulets
Marguerite et Jacob Geiser

www.amis-des-anes.ch

Cliquer ICI pour entrer dans le site

Pour entrer dans le site
CLIQUER ICI

 


PRESENTATION

Retrouvez les Amis des Anes lors de nombreuses expositions, foires et manifestations annuelles, telles que la BEA 2005 à Berne (Nous y étions présents avec nos ânes et nos attelages - photos visibles dans le site) ou à l'agenda 2006 la Fête des amis des ânes le samedi 5 août 2006
Pour les visites à la ferme, merci de prendre rendez-vous. En ce qui concerne vos questions concernant garde, pension, vente, achat, ou ânes en détresse, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous habitons à la Chaux-d’Abel (Suisse) dans une petite vallée entre le Mont-Soleil et le Peu-Claude, longue de 4 km environ, à une altitude est 1000m. Les terres et leurs fermes se trouvent sur les communes de la Ferrière, Sonvilier, Saint-Imier et les Bois, ce qui implique qu'elles sont traversées par la frontière entre le canton de Berne et celui canton du Jura.
Comptant environ 200 habitants, La Chaux-d’Abel est la porte d’entré des Franches-Montagnes en arrivant de Neuchâtel, de la Chaux-de-Fonds direction Les Breuleux. Sa popularité, elle le doit surtout à son fameux fromage "Chaux-d’Abel" qui est fabriqué à base de lait cru à la fromagerie de la famille Kurt et Annemarie Zimmermann. L'emblème de la Chaux d'Abel est le pont qui a été construit vers 1926 pour permettre le passage du bétail d’un pâturage à l’autre. En admirant ce paysage idyllique, vous pouvez aussi découvrir les éoliennes du Mont-Soleil.
Nous sommes propriétaires d’une petite ferme construite en 1676. Notre fils Reto, avec sa famille, est fermier et garde des vaches nourrices. Nous travaillons à la fabrique de chocolat suisse Camille Bloch S.A. à Courtelary; les ânes que nous élevons en stabulation dans un parc spécifiquement aménagé à leur attention pour sont notre passion et nos principaux loisirs.
Matériel: pour toutes vos questions de débourrage, d’attelages, chars, chariots, calèches, ou les conseils sur le matériel, soit harnachement, bât ou wagonnet, nous sommes à votre disposition. On vous propose de contacter directement Muller-Equitation.
Nos étalons
Tumbo: Né le 23.04.1994 - Au garrot 107 cm. Père : Bimbo - Mère : Tringa
Bimbo : Né le 21.05.2002 - Au garrot 130 cm. Père : Falstaf - Mère : Anaïs
Les deux étalon sont à disposition pour les saillies.
En général on prend l’ânesse chez nous en pension pour voir quand elle est en chaleur et pour les saillies.
Et nous sommes aussi à disposition pour d’éventuels transports.

l'association
" L’âne est bête et têtu ! " Qui n’a pas, ne serait-ce qu’une fois, entendu, voire proféré cette affirmation ? Au fait, ce jugement est-il fondé? Non bien sûr !
L’âne est très intelligent et fort aimable. Il doit sa mauvaise réputation bien moins à lui-même qu’à l’incompréhension de l’homme à son égard. Avec ses grandes oreilles, l’âne peut dire "non" à l’homme qui a des exigences incompréhensibles, d’où malentendus et mauvaise réputation !
L’âne domestique à pour ancêtre l’âne sauvage d’Afrique, dont quelques spécimens vivent encore par petits groupes en Somalie et dans l’Est de l’Ethiopie. Du point de vue zoologique, l’âne appartient à la famille des équidés. Sa domestication remonte au quatrième millénaire avant J.C. en Afrique. Bien avant d’être connu dans nos régions, il était déjà très répandu au Moyen-Orient et dans les régions méditerranéennes. C’est un animal tempérant, sensible et volontaire, d’où sa forte personnalité, il ne doit en aucun être considéré comme jouet; les besoins propres à son espèce doivent donc être respectés. L’âne on ne peut le dresser mais convaincre, c’est comme dans le mariage, il faut se comprendre.
C’est pour lutter contre cette image négative qu’en 1984, Yolanda Inversini et 13 "amis des ânes" ont fondé l’Association Suisse des amis des ânes "Schweizerische lnteressengemeinschaf Eselfreunde".
Les objectifs que se propose d’attendre la SIGEF et nous-même sont:
Informer et conseiller ses membres en matière d’élevage et d’utilisation des ânes.
Informer et conseiller ses membres sur les soins à prodiguer aux ânes.
Encourager et soutenir des activités autour de l’âne.
Secourir les ânes en détresse.
Présenter l’âne dans les expositions, foires et manifestation diverses.
En 1956, la Suisse ne comptait plus que 359 ânes. Ils sont prés de 4000 aujourd’hui, dont plus de 1500 sont enregistrés à la SIGEF. Celle-ci regroupe environ 1000 membres. Au moyen du bulletin “ESEL POSCHT/Courier des ânes”, la SIGEF informe quatre fois l’an ses membres sur ses activités ainsi que sur un bon nombre de sujets concernant l’âne.

L’âne
Avant d’acquérir un ou plusieurs ânes, demandez-vous si vous avez le temps et l’envie de vous occuper pendant des années de ces animaux, de les soigner et de leur procurer le mouvement indispensable.
Parlez-en aussi avec vos voisins. Les ânes ont un organe vocal impressionnant. Leurs braiments peuvent provoquer des conflits avec les voisins. Outre les voix, les odeurs peuvent aussi être a source de problèmes.
Enfin, n’oubliez pas que les ânes produisent du fumier. Qu’en ferez-vous? Pouvez- vous utiliser leur crottin ? Avez-vous sinon quelqu’un qui vous en déchargera ?
Les ânes sont des animaux qui ont besoin de compagnie et ne doivent pas être laissées seuls. Il faut qu’ils fassent partie d’un groupe comprennent un deuxième âne, un poney ou éventuellement un cheval.
Les ânes doivent avoir accès en permanence à une écurie sans courant d’air ou à un abri avec un sol dur. Il faut qu’ils disposent également d’un endroit sec et en plein air lorsqu’ils ne sont pas au parc.
L’alimentation d’un âne doit tenir compte du fait que cet animal vivait à l’origine dans des steppes et les régions semi désertiques. Avec leurs herbes grasses et riches en albumine, nos prairies sont susceptibles de les rendre malades. Selon la saison et la taille de l’animal, on limitera sa sortie au parc à quelques heures par jour. Une attention particulière doit être accordée si les ânes pâturent avec des vaches ou des moutons. En effet, ces derniers peuvent leur transmettre par leurs excréments la douve, u parasite qui envahit le foie. Lorsque ce parasite migre vers l’âne, ce dernier peut en mourir si un traitement vétérinaire n’est pas entrepris à temps. La nourriture de base de l’âne est le foin. Il doit provenir d’une coupe tardive (plus ligneuse) et être de bonne qualité. Le regain ne convient pas.
Les ânes ont besoin de cellulose. Ils la trouvent dans les écorces et dans le bois. Pour cette raison, il est important qu’ils aient de temps é autre une branche ou un rameau de noisetier, de bouleau, de saule à ronger. Les ânes adorent le pain sec. Comme il est riche, il peut leur être nuisible. On veillera donc à ne le leur donner qu’un toutes petites quantités. Les ânes ont chaque jour besoin d’eau propre et fraîche (pas d’eau de pluie). On veillera également à ce qu’ils aient toujours une pierre à sel à disposition.
Les pieds des ânes demandent des soins particuliers. Il faut les faire parer tous les deux à trois mois par un maréchal-ferrant. Si l’âne a suffisamment de mouvement, s’il dispose de sols durs et pas seulement de prés tendres et s’il est correctement nourri, ses sabots resteront sains et solides et il ne sera pas nécessaire de les ferrer.
Les ânes devraient être vaccinés une fois par an contre le tétanos et la grippe équine. En outre, il convient de les vermifuger deux à trois fis par an. Pour prévenir une forte infestation par les vers, leur pré sera régulièrement entretenu. L’écurie et le parc devraient être nettoyés chaque jour. Le pré devrait être nettoyé chaque semaine.
La croissance des ânes se termine vers l’âge de sept ans. Il convient de ne pas les faire travailler avant quatre ans.
Il va se soi que seuls des animaux sains et ayant atteints la taille adulte peuvent porter la charge maximale. Outre la taille de l’âne, il faut tenir compte de sa constitution osseuse pour sa capacité de transport.
La capacité de trait d’un âne dépend de son poids, de son état de santé, de son plaisir à travailler et de l’état de la route.
Les ânes attelés ne devraient pas tracter plus d’une fois et demi le poids de leur propre corps.

Amis des ânes - Jacob et Marguerite Geiser
Animations tourisme et élevage
Fêtes Anniversaires Mariages Balades
CH-2333 La Chaux d'Abel

Page précédente Amis des Anes - Attelages pour fêtes ou balades touristiques Haut de page